Comprendre son bilan sanguin

Le bilan sanguin est un passage obligé pour tous les sportifs. Il permet de déceler d'éventuelles carences ou anomalies.

Le bilan sanguin est un passage obligé pour tous sportifs. Il permet de déceler d'éventuelles carences ou anomalies. Il arrive fréquemment qu'une analyse permette de déterminer la cause d'une méforme ou d'une fatigue inhabituelle.

Voici quelques définitions qui vous permettront de mieux comprendre votre analyse.

- Hématies : Il s'agit du nombre de globules rouges présents par mm3 de sang. La fourchette de normalité est de 4,2 à 5,8 millions. Ils permettent le transport de l'oxygène vers les muscles. Une valeur trop basse diminuera le rendement du sportif
- Hémoglobine : C'est une protéine qui intervient dans le transport de l'oxygène. Plus cette valeur est important, meilleur sera le transport de l'oxygène. Les valeurs normales se situent entre 13 et 17,7 g pour 100 ml.
- Hématocrite : Exprimé en pourcentage, il correspond au volume de globules rouges présent dans la totalité du sang. La valeur évolue naturellement entre 39 et 52 % selon les individus. Plus ce taux est élevé, plus les muscles reçoivent de l'oxygène. A noter que l'entraînement ne faut pas monter le taux hématocrite mais le fait diminuer.
- V.G.M. : Volume Globulaire Moyen. Il s'agit de la taille moyenne des globules rouges. Des globules trop gros auront des difficultés à se déplacer et à apporter l'oxygène nécessaire. La fourchette normale est de 80 à 100 micron.3.
- T.C.M.H : Teneur corpusculaire moyenne en hémoglobine. C'est la masse moyenne d'hémoglobine contenue dans un globule rouge et est exprimé en pico grammes. La fourchette de normalité est de 27 à 32.
- C.C.M.H : Concentration Corpusculaire En Hémoglobine. Elle correspond au pourcentage d'hémoglobine contenu dans les globules rouges et doit situer entre 31 et 36.
- Leucocytes : C'est le nombre de globules blancs présents par mm3. Il doit se situer entre 4000 et 11000. Une valeur trop élevée révèle souvent une infection. L'étude de la formule leucocytaire correspond à l'analyse des éléments sanguins (polynucléaires, lymphocytes et monocytes).
- Plaquettes : Les plaquettes sanguines ont un rôle majeur dans la coagulation. La fourchette de normalité est de 150000 à 400000 /mm3.
- Vitesse de sédimentation : C'est un élément d'orientation dans un diagnostic. Elle correspond au temps nécessaire aux éléments sanguins pour sédimenter. Au bout d'une heure, elle doit être inférieure à 8 mm, et au bout de 2 heures inférieur à 20 mm.

D'autres éléments sont souvent recherchés en complément de ceux cités précédemment :

- Fer Sérique : Le fer sérique est le fer contenu dans le sérum. La fourchette de normalité 35 à 150 ug/dl. Le Fer intervient dans le transport de l'oxygène. Une carence entraîne généralement une sensation de fatigue.
- Ferritine : La ferritine est une protéine de stockage du fer, qui permet de réguler l'absorption du fer. Les valeurs normales vont de 20 à 250 ug/l.
- Magnésium : Il s'agit d'un activateur enzymatique. Il permet l'utilisation du glycogène au niveau des cellules. Il participe également à la transmission de l'influx nerveux et à la contraction musculaire. Une carence peut provoquer des campes, une fatigue générale, de difficultés à faire monter le cœur. La norme est de 18 à 22 mg/l.
- Potassium : Il intervient lors de la contraction cardiaque, contrôle la teneur en eau des cellules et permet la transmission de l'influx nerveux. Les crampes peuvent être causée par un manque de potassium. La normalité est de 3,8 à 4,9 mml/l.
- Calcium : Il agit au niveau de la rigidité osseuse, la contraction musculaire, la régulation du rythme cardiaque et la coagulation sanguine. Une carence peut favoriser les fractures de fatigue. Il doit se situer entre 2.2 et 2.6 mmol /l.


- Phosphore : Il joue un rôle au niveau de l'absorption et de la fixation du calcium sur l'os ; mais consommé en excès son action sera antagoniste. Il entre également dans la composition de composés énergétiques (ATP, phosphocréatine). 0.80 à 1.45 mmol /l correspond à la normalité.
- Créatinine : Son évaluation permet de révéler un dysfonctionnement de la filtration rénale. La fourchette est de 7 à 13 mg/l.
- Cholestérol HDL : Il s'agit du « bon cholestérol ». Les HDL récupèrent le surplus cholestérol pour l'éliminer. Ils nettoient les artères de tous les dépôts lipidiques et doivent être comprises entre 0,37 et 0,65 g/l.
- Cholestérol LDL : Celui-là, c'est le mauvais. Les LDL déposent le cholestérol sur les parois des artères. C'est un facteur de risque cardio-vasculaire. Leur concentration doit être comprise entre 1.10 et 1.60 g/l.
- Triglycérides : Les triglycérides font partie comme le cholestérol des composés lipidiques de l'organisme. Leur excès est néfaste à l'organisme. La valeur normale doit varier entre 0,45 et 1,75 g/l.
- Glucose : L'intérêt principal de ce dosage réside dans le dépistage et le suivi du diabète. A jeun, la normalité se situe entre 0,80 et 1,26 g/l.

Si le bilan sanguin est réalisé dans le but de rechercher la cause d'un problème, des recherches complémentaires peuvent être effectués en fonction des symptômes. Dans le cadre d'une grosse fatigue persistante et si tous les éléments ci-dessus sont normaux, la thyroïde devra être vérifiée.

Source : velo101